Brigitte Challande, une militante passionnée au service de la Palestine

Publié le par ag94

OBJ419639_1.jpg

 http://www.midilibre.com/articles/2010/11/23/VILLAGES-Brigitte-Challande-une-militante-passionnee-au-service-de-la-Palestine-1460496.php5

 

Murviel-lès-Montpellier


La Palestine était au cœur d'un débat, vendredi dernier salle Lamouroux. Brigitte Challande, qui était en mission en Palestine au mois d'avril, a animé cette soirée en compagnie d'Anis Salem et Tala Abderfattah. C'est une militante dans l'âme et, du plus loin qu'elle se souvienne, elle a toujours aimé défendre les publics marginalisés.
Elle choisit d'être infirmière pour vivre au plus près de ses croyances et se spécialise en psychiatrie. Elle travaillera plus de 17 ans à l'hôpital de La Colombière où elle animera des ateliers de pratiques artistiques, la Maison des expressions.
Ce dispositif de collaboration entre l'association les Murs d'Aurelle et le CHU permettait aux patients de quitter leur statut de malades et de devenir des artistes. Un projet qui a conduit Brigitte à reprendre le chemin de la fac et devenir psychologue. Son cursus ne s'arrête pas là, lors d'un congé de formation, elle obtient un master d'ingénieur culturel à l'école supérieure des arts et techniques de théâtre de Lyon. C'est au cours de ces formations qu'elle croisera la route d'un professeur de psychologie qui lui parle de ses voyages en Palestine.
Imprégnée des textes de Jean Giono et touchée par les déclarations de Jean-Luc Godard, ce discours résonne comme une nouvelle réalité pour Brigitte. Jeune retraitée, elle décide de continuer le combat et entre dans l'association CCIPPP, afin d'aider le peuple palestinien. Brigitte Challande souhaite préciser « que les missions organisées ne sont pas humanitaires, ni en vue de développement. Nous cherchons juste à aider les Palestiniens à vivre au quotidien. C'est escorter un berger pour faire paître ses moutons car les terres qu'ils possédaient lui sont retirées sans préavis. C'est accompagner un pêcheur en pleine mer pour qu'il puisse appâter une quantité suffisante de poissons. Les aider à vivre debout, dignement. »
Son discours se veut apaisant, avec une analyse objective de ce conflit politique où tout est imbriqué, la religion, l'impérialisme et la mondialisation. Brigitte est rentrée de mission en Palestine en avril dernier.

Commenter cet article