20ème anniversaire du massacre à la mosquée Ibrahim à Al-Khalil (Hébron)

Publié le par AVPS

 

 

36464453

 

C'était il y a 20 ans! Un certain vendredi 25 février 1994, des hommes et des enfants au moment de la prière sont massacrés par un colon fondamentaliste d'origine américaine, Baruch GOLDSTEIN qui videra ses 3 chargeurs de 30 cartouches sur l'assistance. 29 personnes perdront la vie!

Cette tuerie fit éclater au grand jour la vulnérabilité des populations palestiniennes sans défense, exposées en permanence, à la spoliation et à la haine de colons étrangers venus accaparer leurs terres et construire des implantations sous la protection de l’armée la plus puissante du Proche-Orient.

 

Aujourd'hui, les conditions de vie dans la vieille ville d'Hébron sont invivables. Les résidents palestiniens subissent quotidiennement des affronts de colons très virulents. Ces persécutions ont poussé environ 15.000 civils palestiniens à fuir leurs maisons. S'ajoute à cela l'occupation israélienne qui impose un régime d'expulsions forcées, de couvre-feux, de fermeture de magasins, de bouclage des rues, de checkpoints militaires, de détentions sans inculpation.

 

L'association Youth Against Settlements (Jeunes contre l'occupation) a lancé sa 5ème campagne "Ouvrez la Rue Shuhada". Cette initiative palestinienne a pour objectif d'organiser une journée internationale de solidarité avec les habitants palestiniens d'Al-Khalil (Hébron).

campagne shuhada473907ghosttown

La rue Shuhada avait été fermée aux véhicules palestiniens en 1994 après le massacre de la Mosquée Ibrahim. En 2000, les palestiniens ne pouvaient plus y circuler à pied, au nom de la sécurité des 600 colons israéliens qui occupent le centre ville. Plus de 500 magasins ont été fermés en vertu d'un ordre militaire, et plus d'un millier de propriétaires de commerces ont été obligés de fermer leurs boutiques à cause des checkpoint et des rues fermées. Peu à peu, les colons illégaux se sont emparés de ces rues.

Aujourd'hui, la rue Shuhada ressemble à une rue fantôme, elle qui était jadis la rue commerciale principale pour les Palestiniens. Elle est un symbole à Hébron de la question des colonies, de la politique de séparation, du manque de liberté de circulation et de l'occupation au sens large.

Si vous avez Twitter ou Facebook, n'hésitez pas à utiliser le hashtag #OpenShuhadaSt  pour diffuser un message de soutien afin d'informer le maximum de personnes sur la situation d'Hébron.

Faites appel à votre créativité pour organiser des actions de soutien.

Continuons ensemble et toujours plus nombreux la lutte et la résistance!!!

Peace and Free Palestine

 

Voici le lien de la campagne: link

 

 


Commenter cet article