Vague d'annulations de concerts en Israël Par Laure Narlian avec AFP

Publié le par ag94

image_56886652.jpg

 

Franck Black des Pixies en 2009.

AFP - Nigel Treblin Le groupe américain The Pixies est le dernier en date à faire faux bond en Israël pour raisons politiques

Le groupe emmené par Frank Black a annoncé ce week-end qu'il annulait "avec grand regret" son concert prévu en Israël le 9 juin.

Les Pixies n'ont pas précisé la raison de cette annulation mais les organisateurs  y voient un rapport avec le raid meurtrier israélien contre une flottille humanitaire internationale, qui a fait 9 morts la semaine passée.

Deux autres groupes britanniques, les Gorillaz et les Klaxons, avaient annulé au dernier moment leur participation samedi dernier au festival Pic.Nic de Tel Aviv, qui se poursuit jusqu'au 9 juin.

Furieux, le promoteur israélien du festival,
Shuki Weiss, a publié un communiqué déplorant "le terrorisme culturel visant Israël". "Les fans ne doivent pas être punis pour les actions de leurs gouvernements", a-t-il plaidé. "Le spectacle doit continuer au nom du pluralisme, de la camaraderie et du respect mutuel".

Plusieurs mouvements pro-palestiniens, y compris israéliens, appellent à un boycott culturel et universitaire d'Israël pour protester contre l'occupation des Territoires palestiniens.


Certains, comme
Sarah Colborne de Palestine Solidarity Campaign, comparent la situation en Israël à celle de l'Afrique du Sud durant l'apartheid. D'autres comme Mustafa Barghouti estiment que le boycott et les sanctions sont encore les meilleures solutions non violentes pour faire réfléchir les dirigeants israéliens.

D'autres annulations récentes

Récemment, avant même l'attaque de la flottille, le guitariste Carlos Santana et le précurseur du rap américain Gill Scott Heron avaient également annulé des prestations en Israël pour raisons politiques. "J'irai jouer en Isarël quand il y aura moins de tension, de conflit et de peur", avait expliqué Santana pour justifier son faux bond.

Mais c'est le boycott il y a quelques semaines du très respecté
Elvis Costello qui a le plus marqué les esprits. Le rocker britannique intello a renoncé à deux venues prévues en Israël en invoquant dans un long communiqué publié sur son site "l'intimidation et l'humiliation des civils palestiniens au nom de la sécurité nationale".

Toutefois, malgré cette vague d'annulations, de nombreux artistes continuent de se produire en Israël.
Rihanna, Metallica, Placebo y ont joué récemment, de même que Leonard Cohen l'an passé en dépit d'appels répétés en faveur d'un boycott. Rod Stewart, Elton John et John Lydon (Sex Pistols, PIL) y sont également programmés cet été.

 

http://culture.france2.fr/musique/actu/vague-d-annulations-de-concerts-en-israel-63447180.html

Commenter cet article