Serres-sur-Arget. Portraits d'Israël et de Palestine

Publié le par ag94

 

201011241944_w350.jpg

http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/24/955094-Serres-sur-Arget-Portraits-d-Israel-et-de-Palestine.html

 

La Lof compagnie poursuit sa recherche sur le moyen Orient avec deux portraits qui prennent la forme d'un texte jalonné d'interrogations. Y aura-t-il des réponses ?

La Lof Compagnie propose : « Israel-Palestine, portraits » , 2ème soirée

lecture-spectacle d'après Pauline Sales vendredi et samedi à 21 heures, à la salle du Bleu de Chantier, au dessus de la mairie de Serres-sur-Arget (ancien foyer municipal) adaptatée et mise en scène par Olivier Chombart, avec Daniel Mémain et Nils Thouzery.

Deux nouveaux portraits: deux hommes, un Israélien et un Palestinien, deux émotions, deux voix, deux cris. Le premier quitte une femme, l'autre dit au revoir à son enfant.

Tous deux disent la difficulté de la rencontre, l'impossibilité de communiquer, comme si la parole à l'image de ce pays était entourée de barbelés.

La terre, comme une maladie, prend les êtres et les corps et entraine les vivants dans une absurdité de rapports .

A Jaffa, un médecin explique, parle de rupture, d'incompréhension... Le regard traverse l'espace et ne se pose plus, on ne sait plus regarder, on ne voit plus, on devient transparent...: «Juif ce n'est pas une religion, ce n'est pas un peuple, c'est un état.»

Cette terre si sacrée....le spectre d'un père qui effraie et qui fascine. Rien ne bouge, tout est figé, immobile... On ne construit pas. On ne se déplace pas... L'eau si rare , coule sur cette terre sans jamais s'arrêter, l'eau s'écoule et se transforme... en café ? On te refait le «coup de la cafetière» ?! ..»Tu n'a pas le choix, sauve-toi» .

A Gaza, un père explique ... sa fille malade... il a les papiers mais la barrière ne s'ouvre pas ... s'ouvrira t elle jamais ? Pourquoi? Yasmina, Pourquoi ?

Ce texte est un choc... un choc culturel ... un choc émotionnel ... mais il vous faudra « retourner, repartir en sens inverse, rentrer chez vous»....

Commenter cet article