Palestine-Israël : une politique pornographique ? Allain Jules

Publié le par ag94

d332d3425c9f3e30381269fbae6adad3.png

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/palestine-israel-une-politique-82179

 

 

Le sempiternel poker menteur sur la paix au Proche Orient vient de prendre encore une fois, un véritable coup de canif. A qui la faute donc ? J’accuse les Etats-Unis et les pays arabes et non Israël. Ce dernier s’est toujours comporté comme un éléphant dans un magasin de porcelaine parce qu’il a toujours mené des actions sans conséquence dans la mesure où les condamnations ne sont pas suivies d’effets réels. Un laisser faire qui est devenu une habitude.

 

Au 21e siècle, une colonisation est légitimée.

 La colonisation est un processus d’expansion, de fulmination, de damnation démographique et de domination politique, culturelle, religieuse et économique. Dans le cas de la Palestine, il s’agit en plus, d’une annexion de fait, illégale surtout. C’est pire donc, mais, personne ne dit rien, de peur d’être affublé de l’insulte-chantage qui met en lumière la connerie humaine, celle de prévenir toute critique ou plutôt de la bannir. Lorsqu’il y a domination politique du territoire et assujettissement de ses habitants, on parle alors d’impérialisme de la part du centre politique de décision appelé métropole. C’est le cas de Gaza où, ceux qui sont susceptibles de diriger ce territoire se retrouvent confrontés à tous les abus imaginables et inimaginables. On peut parler de ce blocus scélérat imposé par Israël et que personne, hormis quelques pacifistes, tentent de dénoncer…

 Beaucoup d’espoirs étaient permis avec le président américain Barack Obama qui s’est avéré être un incapable. Et que dire des Gouvernements arabes incompétents ou de Mahmoud Abbas, inapte, scélérat et traite à son peuple ? Des nullités abyssales, des laquais, des cancres, des faibles et balourds qui ne pensent pas à l’avenir. Après la Palestine, ce sera à leur tour de subir cette humiliation. Comment peut-on prôner la paix, et poser des actes qui vont à son encontre ? Ca devient trop criard, indéfendable. Mettre en avant le terrorisme est mensonger. Il y a en réalité, un totale inefficacité des attaques du terrorisme pouvant déstabiliser le régime Netanyahou. On a surtout affaire a de la manipulation de certains éléments psychologiquement instables pour justifier des mesures coercitives et des restrictions aux libertés.

L’Etat Palestinien n’existera jamais ?

A l’allure où vont les choses, on peut simplement dire que ce pays n’existera jamais. Chaque fois, c’est la même histoire. A chaque instant, alors qu’ils ne commentent aucun acte répréhensible, les Palestiniens sont accusés de ne pas vouloir la paix alors que ce sont les Gouvernements respectifs israéliens qui pilonnent tout espoir et processus de paix. Souvenez-vous, il y a eu la fameuse affaire de la flottille de la paix. Lors d’une interview que j’accordais à la Radio Suisse Romane, je précisais que je n’avais rien contre Israël que je porte d’ailleurs dans mon coeur, mais que je parlais du droit, rien que du droit, en précisant qu’Israël n’avait pas à intervenir sur des eaux internationales. L’ONU vient de me donner raison et le Gouvernement israélien parle de partialité. Il n’y aura jamais de sanctions. Étonnant.

Dans le même tonneau, alors que les pourparlers de paix étaient bien engagés, voici qu’Israël reprend la colonisation en toute impunité. Et que disent ses zélateurs et/ou « communauté internationale » ? Rien ou presque. Ce ne sont que des petites condamnations sous forme de « regrets », et qui ne seront jamais suivi d’aucun effet qu’on placarde ici et là, pour faire semblant de se soucier du dindon de la farce à savoir, les Palestiniens. Mais, en réalité, que cache cette reprise des constructions dans les colonies, sinon à diviser les Palestiniens. Mais, avec un dirigeant comme Abbas, qui parle de vouloir consulter la ligue arabe, on sait très bien que rien ne va se passer tellement, sur ce dossier, les dirigeants arabes sont incapables de faire front, d’être forts, pour dire NON.

Michel Platini plus fort que l’ONU et Barack Obama ?

 Avoir pour seule argumentation face à des faits graves l’antisionisme et l’antisémitisme supposés de ses contradicteurs devient la farce la plus diabolique que le monde entier subit depuis 60 ans. C’est le spectre, la hantise de tous ceux qui veulent vraiment la paix sans se mouiller. Un vampire qui suce votre sang, casse votre carrière, vous abolie votre vie sociale. De Barack Obama à l’ONU, c’est chacun qui portent des gants par peur de l’opprobre, au détriment des Palestiniens. Et par conséquent, les condamnations du massacre de Gaza et le rapport Goldstone sont restés lettres mortes. Qui peut d’ailleurs oser se plaindre ? Aujourd’hui l’ONU a validé le rapport conjoint israélo-onusien sur la tuerie de la flottille de la paix mais, ça ne sera jamais suivi d’une seule sanction alors que l’Iran, qui n’a attaqué aucun état, soupçonné simplement de vouloir développer un nucléaire militaire est frappé depuis des années de lourds châtiments de la part de la « communauté internationale ». Passons.

Les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil empoisonnés que sert Israël à chaque repas, ne semblent plus passer du côté de l’Union européenne des associations de football (UEFA), courroucée du sort réservé aux sportifs palestiniens en général et aux footballeurs en particulier. Ainsi, ces derniers sont victimes de toutes les restrictions possibles. Pour rappel, Israël qui faisait partir de la confédération asiatique, avait été accepté par l’Europe, suite au boycott des pays qui la constituait. Aujourd’hui, ses représailles sur le sport palestinien sont nombreuses : entrave à la circulation, restriction sur les équipements sportifs, impossibilité de s’entraîner, de se réunir etc. Mais, il y a pire. Depuis juillet 2009, l’UEFA avait octroyé des équipements purement sportifs à la Palestine (maillot, ballons, filets…), qui restent encore aujourd’hui dans les ports israéliens. Platini qui sera bientôt affublé de ce que vous savez a donc menacé, suite à la violation manifeste des réglementations et lois internationales en vigueur, de reconsidérer la qualité de membre de l’UEFA pour Israël… 

>>>Allain Jules

Commenter cet article