Les druzes d’Israël parviennent à briser le blocus en venant au Liban

Publié le par ag94

665010_9454384345.jpeg

 

 

C'est une première. Des personnalités religieuses israéliennes relevant de la communauté druze ont enfin réussi dimanche à braver l'interdit des autorités israéliennes en parvenant à quitter les territoires occupés pour venir au Liban où ils doivent participer au premier congrès de la communauté. Ils sont arrivés dimanche soir, en provenance de la Jordanie et de la Syrie, qui ont facilité leur déplacement jusqu'à Beyrouth. Accueillie par le chef du PSP, Walid Joumblatt, la délégation a été chaleureusement saluée par le leader druze qui a indiqué que « le rêve s'est enfin réalisé ». M. Joumblatt a applaudi leur courage pour ce qui est notamment de leur refus de s'enrôler dans le service militaire obligatoire en Israël et salué la contribution de la Syrie et de la Jordanie qui ont aidé la délégation israélienne à parvenir à destination.
Le congrès, qui regroupe 35 représentants des différents pays d'immigration, vise à organiser la relation entre les membres de la communauté et le conseil communautaire druze, à travers des rencontres à caractère économique, social et religieux. Dans un entretien accordé à l'agence al-Markaziya, le chef du comité des immigrés au sein du conseil communautaire, cheikh Jamil Sarieddine, a remercié à son tour les autorités syriennes et jordaniennes « pour avoir facilité le déplacement des membres de la délégation, notamment après les difficultés auxquelles ils ont été confrontés ». Le dignitaire druze a par ailleurs indiqué que pour des raisons relevant de la situation de la communauté, le cheikh Akl druze, Naïm Hassan, qui a reçu hier la délégation, n'assistera pas au congrès, soulignant que toutes les personnalités druzes, dont l'ancien ministre Wi'am Wahhab, ont été conviées à participer à cet événement.

<a href='http://advertising.reelagency.com/delivery/ck.php?n=a95fbdd7&cb=INSERT_RANDOM_NUMBER_HERE' target='_blank'><img src='http://advertising.reelagency.com/delivery/avw.php?zoneid=5&cb=INSERT_RANDOM_NUMBER_HERE&n=a95fbdd7' border='0' alt='' /></a>


De son côté, le ministre d'État, Waël Bou Faour, qui a accueilli la délégation à son arrivée à Masnaa, a qualifié l'arrivée de la délégation en provenance de Palestine d'exploit, et indiqué qu'elle marque « la fin de l'isolationnisme » imposé à la communauté druze en Israël. « Nous avons enfin réalisé ce à quoi nous aspirions », a-t-il dit, estimant que les druzes de Palestine « sont la minorité parmi les minorités ». « Nous disons avec les druzes de Palestine que nous faisons partie de la majorité arabo-islamique et que nous ne sommes aucunement isolés ou délaissés », a-t-il dit. Et M. Bou Faour d'indiquer que les retrouvailles avec les membres de la communauté ont été possibles malgré les menaces israéliennes dont a fait état le chef de la délégation, cheikh Aouni Khneifess, qui a été convoqué par les services de renseignements israéliens et a été interrogé à propos de sa visite au Liban. À noter que les autorités israéliennes ont vainement tenté d'empêcher la délégation de venir au Liban.
M. Bou Faour a estimé que l'entrée des membres de la délégation druze au Liban avec des passeports israéliens a été facilitée par une décision politique prise au Liban.

 

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/665010/Les_druzes_d%27Israel_parviennent_a_briser_le_blocus_en_venant_au_Liban.html

 


Commenter cet article