L’armée américaine va doubler ses stocks d’armements sur le territoire israélien. Tsahal pourra en faire usage en cas d’urgence Par Maxime Perez

Publié le par ag94

obama.php.jpeg

 

Le très sérieux « Defense News », magazine américain dédié à l’actualité militaire internationale, révèle ce lundi que les Etats-Unis auraient décidé de doubler leurs stocks d’armements et de munitions sur le territoire israélien. Si un conflit éclate brutalement, il est également prévu que l’armée israélienne en fasse librement usage.

Le montant du matériel militaire US qui sera stocké en Israël devrait donc rapidement passer de 400 à 800 millions de dollars. Entamées il y a un an, les discussions entre responsables américains et israéliens de la défense devraient prochainement déterminer quels types d’armes seront entreposées dans les bases de Tsahal. Jusqu’ici, les entrepôts israéliens abritent essentiellement des véhicules blindés de l’armée américaine, des missiles, des pièces d’artillerie et du matériel anti-aérien.

A l’origine, ces stocks d’armes devaient uniquement servir aux forces américaines déployées dans la région et à d’autres pays alliés. L’accord qui permet désormais à l’armée israélienne de puiser dans ces réserves d’armements a été conclu par le général Ofer Wolf, qui commande le département logistique et technologique de Tsahal, et Andy Brown, directeur du département logistique du COMRAD, le commandement des forces américaines en Europe.

Les Etats-Unis ont commencé à stocker des armes en Israël au moment de la guerre du Golfe, en 1990. A l’époque, le montant des équipements américains entreposés n’excédait pas 100 millions de dollars. Israël n’est toutefois pas le seul pays bénéficiaire de cette pratique. Depuis le début des années 80, l’armée américaine achemine régulièrement des munitions dans les hangars militaires de la Corée du Sud.

Réagissant à ce nouvel accord israélo-américain, un haut responsable du Pentagone a déclaré qu’il reflétait l’engagement indéfectible de l’administration de Barack Obama à assurer la sécurité de l’Etat hébreu.—

M.P

Commenter cet article