Israël / Palestine Le mouvement BDS, une arme citoyenne

Publié le par ag94

FOULE_PALESTINE_MANIFESTATION_GAZA_SOLIDARITE_DRAPEAU_PARLE.jpg

 http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2010/12/16/le-mouvement-bds-une-arme-citoyenne

L’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) a organisé, mercredi soir à Rabat, une conférence sur le mouvement BDS, Boycott-Désinvestissement-Sanctions, en soutien à la cause palestinienne. Modérée par la militante des droits de l’Homme, Samira Kinani, la conférence BDS avait pour objectif de faire connaître le mouvement, en tant que moyen de lutter localement contre les crimes israéliens en terres palestiniennes.

Des Marocains manifestent pour la Palestine, c'était en janvier 2009 sur le boulevard Mohammed V à Rabat ./ DR

L’appel Boycott-Désinvestissement-Sanctions -BDS-, a été lancé en 2005 par la société civile palestinienne à destination des associations et citoyens du monde entier, les invitant à agir pour la liberté et les droits palestiniens à travers l’exercice de pressions économiques sur Israël. Depuis lors, le mouvement a fleuri un peu partout dans le monde, de l’Egypte aux Etats-Unis, en passant par le Danemark, le Japon, la France, l’Australie et l’Irlande, pour n’en citer que quelques-uns.`

“Israël viole le droit international et continue d’ignorer les centaines de résolutions de l’ONU. Le mouvement BDS invite à trois actions: le Boycott des produits israéliens provenant des territoires occupés ; le Désinvestissement, à travers le retrait des capitaux et la cessation des activités économiques illégales au sein de ces territoires et enfin l’appel aux Sanctions à l’encontre de l’état sioniste.”

Sion Assidon, militant pour les droits de l’Homme.

Ce mouvement a été légalisé après le régime de l’apartheid qu’a connu l’Afrique du Sud. “C’est une forme de racisme, de même que le sionisme”, a affirmé Anis Balafrej de l'Association Marocaine de soutien au peuple palestinien avant d’ajouter que “Desmond Tutu, l’archevêque sud-africain prix Nobel de la paix, a déclaré à maintes reprises que le système raciste subi par les Palestiniens est encore pire que l’Apartheid qu’a connu l’Afrique du Sud.”

Une mesure civile ultime

Selon Viviane Cohen, de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), le mouvement BDS en France est un succès malgré les débuts difficiles: “les gens n'y croyaient pas, il est aussi difficile de boycotter Israël que de boycotter les Etats-Unis!”

La situation est d’autant plus délicate que BDS invite non seulement au boycott économique, mais aussi culturel, sportif… Bref, à la cessation de toutes relations avec Israël tant que les institutions israéliennes n’auront pas reconnu les droits des Palestiniens.

“C’est un moyen de pression très ancien, une mesure civile ultime. C’est sûr qu’on a beau cibler, il peut y avoir des victimes collatérales. Il faut en user avec discernement pour qu’elle devienne dissuasive.”

Viviane Cohen.

Et ça marche! Le boycott remporte des victoires un peu partout dans le monde. La dernière en date concerne une marque de sport qui devait participer au Marathon de Jérusalem dont le parcours comprenait des parties des territoires occupés. Les appels au désengagement de la marque de cet événement prévu en mars 2011 se sont multipliés et semblent porter leurs fruits.

Initiative BDS Maroc

Pour Sion Assidon, “il existe des pistes et des moyens de pression ici au Maroc. D’ailleurs, un groupe de jeunes marocains vient de prendre l’initiative pour créer BDS Maroc”.

En effet, si la majorité des Marocains ont à cœur la cause palestinienne, le simple citoyen ne sait toujours pas comment agir concrètement pour faire entendre sa voix. Une charte BDS, consultable sur le site bdsmaroc.org, a été distribuée à cette occasion, dans l’objectif de faire connaître cette initiative et de sensibiliser le public à ce moyen d’action.

La mission de BDS est qu'Israël se soumette à la Loi Internationale:

Il s'agit pour Israël de : 
• Lever le siège de Gaza
• Démanteler les colonies et le Mur de l’Apartheid;
• Libérer les milliers de détenus politiques qui croupissent dans les geôles de l’occupation ;
• Reconnaître le droit inaliénable du peuple palestinien à l’autodétermination sur sa terre, en particulier à travers:
• Reconnaître les droits fondamentaux des Palestiniens citoyens d’Israël à la dignité et à l’égalité;
• Reconnaître les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés (résolution 194 de l’ONU).

L'appel BDS, jugé “provocation publique à la discrimination” en France!

En France, à la demande de Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre de la Justice, de nombreux militants BDS sont poursuivis pour “provocation publique à la discrimination”. Ils sont convoqués par les préfectures et menacés de procès. Parmi eux, Stéphane Hessel, grand résistant, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 et ancien ambassadeur, a été également menacé de poursuites! Tous ces militants risqueraient jusqu'à 45.000 euros d'amende et trois ans de prison suivant la qualification des poursuites...

www.bdsmaroc. org

S.D

 

Commenter cet article