Gaza. Pire que l’apartheid, l’occupation Par Ronald Kasrils, ancien ministre Sud-Africain

Publié le par ag94

apartheid_Israel.jpg


« Internationaliste  ! » C’est ainsi que se définit Ronald Kasrils. Sud-Africain, blanc de peau mais rouge de cœur, cet homme d’action et de conviction, que tout le monde appelle « Ronnie », s’est engagé très jeune dans la lutte contre l’apartheid. Membre de l’ANC et du Parti communiste, il a été trois fois ministre, jusqu’en 2008. Aujourd’hui, il fait partie du jury du tribunal 
Russell (1) sur la Palestine. « Je me suis engagé pour cette cause parce que je pense que les Palestiniens ont besoin de la même solidarité internationale que celle dont nous avons bénéficié. Je suis d’origine juive mais athée. J’ai visité plusieurs fois la Palestine et Israël, car nous succédions à un gouvernement qui avait une coopération militaire étroite avec Israël. En 2004, j’ai rencontré Yasser Arafat et en 2007 je suis allé à Gaza. Pour moi, ce que j’ai vu là-bas est pire que l’apartheid  : le niveau d’oppression, de cruauté, mais aussi les attaques contre les civils, les bombardements aériens… Nous n’avons pas connu cela en Afrique du Sud. Ni les destructions de cultures, ni les arbres arrachés, ni les barrages permanents sur les routes. En revanche, les routes séparées, les vies séparées, la discrimination, tout cela m’a donné une impression de déjà-vu. Et beaucoup de Sud-Africains qui y vont sont aussi choqués que moi. Il y a un mouvement de solidarité avec la Palestine chez nous, mais il est encore trop faible. J’ai créé un groupe de juifs opposés à la politique d’Israël, Not in my name (pas en mon nom), et nous allons rejoindre la campagne Boycott, dés-investissement, sanctions. »

 

 

Propos recueillis par F. G.-R.


(1) Composition du jury et conclusions complètes sur  : www.russelltribunalonpalestine.com

Commenter cet article