Des milliers d'israéliens et de palestiniens ont commémoré mardi dernier le 34ème anniversaire de la « Journée de la Terre » en Galilée

Publié le par ag94

LandDay.jpg

 

Des milliers d'israéliens et de palestiniens ont commémoré mardi dernier le 34ème anniversaire de la « Journée de la Terre » en Galilée



       Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Des milliers de personnes se sont rendues à Sakhnin, ce mardi 30 mars, pour assister à une cérémonie marquant le 34ème anniversaire de la « Journée de la Terre ». Le Haut Comité de Suivi pour les citoyens arabes d'Israël avait prévu un autre rassemblement dans la soirée, qui s'est déroulé à Negev.



Les participants ont brandi des drapeaux rouges et des drapeaux Palestiniens et ont interpellé le ministre de la Défense: « Barak, Barak, combien d'enfants as-tu tué aujourd'hui? ». Les mosquées des quartiers nord de la ville ont appelé les fidèles à participer au rassemblement et les églises ont fait sonner les cloches en signe de deuil pour la mort de six Arabes-Palestiniens tués alors qu'ils protestaient contre la confiscation de leurs terres en 1976.



« La 'Journée de la Terre' a cessé depuis longtemps d'être le jour des cendres – elle exprime la bataille pour l'existence et la vie », a déclaré le Président du Hadash (Front démocratique pour la paix et l'Egalité/Parti Communiste d'Israel) Mohammed Barakeh. « Après qu'ils ont pris et continuent à nous prendre nos terres, le gouvernement actuel veut aussi nous prendre nos papiers », a-t-il ajouté.

 

Le Président du Haut Comité de Suivi pour les citoyens arabes d'Israël Mohammad Zidan a ajouté que les politiques menées n'avaient pas changé depuis 1976. « Aujourd'hui, nous devons également faire face à la démolition des maisons et à la confiscation des terres », a-t-il affirmé. « Nous en sommes les témoins à Negev, dans le centre du pays, et en Galilée. »



Le Samedi 27 mars, dans un rassemblement qui s'est tenu dans un village Palestinien de la bande de Gaza, Izbet Al-Tabeeb, le Premier Ministre Palestinien Salam Fayyad a commémoré la « Journée de la Terre » en appelant les Palestiniens à « s'accrocher à leurs terres » plutôt qu'à déclencher « un soulèvement populaire dans la Bande de Gaza » et que « chaque jour où le peuple Palestinien s'accroche à sa terre est la 'Journée de la Terre' »

 

Parmi les autres orateurs dans la manifestation: Dr. Mustafa Barghouthi du Parti de l'Initiative Nationale Palestinienne, le député Palestinien Mahmoud Al Aloul, le dirigeant du Fatah Hatim Abdulqader, le militant pacifiste Israélien Uri Avnery et le député communiste à la Knesset Barakeh.

 

 

La « Journée de la Terre » commémore l'assassinat de six Arabes-Palestiniens, ainsi que les 96 blessés et les 300 arrêtés du 30 Mars 1976, en Galilée. La manifestation pacifique prévue par les Arabes-Palestiniens était une réaction à la décision des Autorités Israéliennes de confisquer des milliers d'hectares de leurs terres qu'Israel avait classé comme des « zones militaires fermées » à des fins « de sécurité et d'installation [de colonies] ».


 

La décision du gouvernement de confisquer la terre s'est accompagnée de la déclaration d'un couvre-feu imposé aux villages de Sakhnin, Arraba, Deir Hanna, Tur'am, Tamra and Kabul, effectif à partir de 17 heurs, le 29 Mars 1976. Les leaders Arabes locaux du Parti Communiste d'Israel, comme le maire de Nazareth, Tawfiq Ziad, ont répondu en appelant à une journée de grève générale et à une manifestation pacifique contre la confiscation des terres qui devait se tenir le 30 Mars. Le gouvernement avait déclaré toutes les manifestations illégales et menacé de licencier les « agitateurs », tels les enseignants qui encourageaient les étudiants à y participer. Les menaces n'ont pas été efficaces, toutefois, et de nombreux enseignants ont accompagné leurs étudiants hors des salles de classes pour participer à la grève générale et aux manifestations qui se sont tenues dans toutes les villes Arabes d'Israel, de la Galilée au Nord au Negev dans le Sud.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article