Communiqué du Parti communiste d’Israël

Publié le par ag94

HADASH-0d981.jpgParti communiste d’Israël

http://www.eutopic.lautre.net/coordination/spip.php ?article4982

http://www.maki.org.il/index.php ?option=com_content&task=blogcategory&id=79&Itemid=106

16 janvier 2010

La police israélienne arrête 15 militants pour la paix et militants communistes à Jérusalem-Est

La police d’Israël a arrêté (vendredi 15 janvier 2010) dans le quartier palestinien de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, 15 manifestants pour la paix, dont Hagai Elad (directeur général de l’Association pour les droits civils en Israël) et militants de Hadash (Front démocratique pour la paix et l’égalité – Parti communiste d’Israël).

Depuis trois mois, les militants pacifistes et les militants communistes organisent, chaque semaine, des manifestations à Sheikh Jarrah pour protester contre l’expulsion des Palestiniens de leurs maisons et leur remplacement par des familles juives.

Au début de la manifestation, la police l’a déclarée illégale et a menacé d’arrêter les participants. Un témoin oculaire indique que le police a commencé par arrêter les principaux participants, Hagai Elad, et un manifestant qui agitait un drapeau palestinien parmi eux.

Dans un communiqué, l’Association pour les droits civils en Israël a condamné l’arrestation de son directeur général : « Nous condamnons fermement la répression par la police, sans fondement légal, de la liberté d’expression. La manifestation a été dispersée par la force alors qu’elle se tenait tout à fait légalement, sans provocations ni perturbations de l’ordre public, ».

Rien qu’au cours des deux derniers mois, un total de plusieurs milliers de manifestants, pour la plupart des jeunes Israéliens, sont venus dans le quartier, le vendredi après-midi, pour des marches de protestations, rencontrant des réactions violentes de la part de la police et des agents de la police des frontières, lesquels ont procédé à plus de 80 arrestations sur cette période.

De plus, des groupes comme le Comité contre les démolitions de maisons (ICAHD), l’Association pour les droits civils en Israël et Hadash s’impliquent davantage dans ces manifestations sur le secteur, rejoignant d’autres organisations comme les Rabbins pour les droits humains, qui sont actifs dans le quartier depuis six mois.


Parti communiste d’Israël

Commenter cet article