Liberté pour Salah: c'est non !

Publié le par ag94

Salah reste en prison avec 11 000 des siens, enfin des siens, Salah est français puisqu'il ne peut être palestinien, sa terre, son existence sont confisquées par le colonialisme sioniste.

Salah n'a jamais pointé son arme sur un enfant, il ne porte pas d'uniforme étranger et il est chez lui, tout cela fait la différence entre Salah et tout mercenaire de Tsahal qui prisonnier dut subir les bombardements de sa propre armée à Gaza avec ses 1400 victimes dont plus de 400 enfants.

Sarkosy est intervenu, y compris pour assister des droits communs, il s'en lave les mains et pourtant...

Shalit, lui, a pu choisir : la France ou Israêl, il a eu les deux, Salah n'a ni l'un ni l'autre.

Nous le sortirons de là, avec Barghouti et les milliers d'autres, la politique des dirigeants d'Israêl n'aboutira jamais à la paix mais au contraire pourrait signifier l'impossibilité d"avenir pour elle.

En libérant ses otages Israêl pouvait emprunter la voie de la raison, il est à craindre qu'elle ait préférée la voie du sang.

tiens bon Salah, tiens bon.

Alain Girard

Commenter cet article