Quand la France et Israël faisaient la bombe ensemble

Publié le par ag94

La bombe à retardement - Documentaire

Chaîne Histoire - Documentaire
 
Vendredi 24 juillet 2009 / 18h37
Dimanche 26 juillet 2009 / 16h18
Mercredi 29 juillet 2009 / 17h48

Documentaire de Michael Karpin (Israël, 2002). 46 mn.
Inédit en France

« Le premier film qui relate l'histoire du développement de la bombe israélienne », vante la chaîne Histoire... Pourquoi alors a-t-il mis sept ans à nous parvenir ? Il est pourtant signé d'un réalisateur reconnu, sorte de Brian Lapping israélien, auteur notament de Ils ont tué Rabin. Surtout, notre pays y joue le premier rôle. Car les programmes nucléaires français et israéliens sont intimement liés, comme l'a relaté Pierre Péan dans son livre Les Deux Bombes, point d'appui de ce documentaire.
 
Michael Karpin a retrouvé les protagonistes de cette épopée top secret et recueilli les confidences des deux hommes clés du marché passé entre l'Etat hébreu et la France : Shimon Peres, tout jeune responsable du programme nucléaire israélien, et Abel Thomas, directeur de cabinet du ministre de la Défense en 1956. L'un occupait carrément un bureau dans le ministère du second, les deux pays ayant chacun un intérêt à déstabiliser Nasser. L'affaire se conclut lors de la crise du canal de Suez.
 
La IVe République aux abois fournit alors réacteur, plutonium, ingénieurs et savoir-faire au pays dirigé par Ben Gourion, encore très faible économiquement. Le tout se poursuivit en cachette du général de Gaulle, qui n'apprendra cette coopération que deux ans après son arrivée au pouvoir, et des Américains, bernés par une visite d'inspection au cours de laquelle les Israéliens ne laissèrent voir que l'aspect civil de leurs travaux. Malgré sa mise en scène un peu lourdaude, ce film s'impose donc comme un document indispensable pour éclairer ce pan d'histoire méconnu.

Commenter cet article