La commission d’enquête de l’ONU sur les crimes israéliens vient d’arriver à Gaza (1er juin)

Publié le par ag94

La commission d'enquête des Nations Unies sur les violations du droit international commises au cours de la récente offensive d'Israël est arrivée ce lundi matin dans la bande de Gaza depuis l'Egypte, par le passage de Rafah. Hamad Ghazi du mouvement Hamas en compagnie de Richard Goldstone, responsable de l'enquête des Nations Unies.

Israël a annoncé son refus de coopérer avec Richard Goldstone, le juriste sud-africain responsable de la commission d'enquête, tandis que le Hamas qui gouverne la bande de Gaza a fait bon accueil à l'équipe d'enquêteurs désignée par le conseil des droits des l'homme des Nations Unies.


Dans une déclaration publiée aujourd'hui, le Hamas a fait savoir qu'il saluait tous les efforts déployés par les comités des droits de l'homme et les organisations qui s'activent à révéler la vérité sur la guerre contre la bande de GazaLe porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a souhaité la bienvenue à l'équipe de Goldstone, en disant : « Nous sommes prêts à aider ce comité et de l'inciter à dévoiler la vérité et à faire ressortir tous les détails cachés de ce qui s'est passé pendant la guerre, dans l'espoir de montrer la vérité au monde entier. »

Barhoum a ajouté dans une déclaration envoyée à Ma'an : « Je considère que le refus par Israël de rencontrer ce comité prouve qu'ils ont commis des crimes dans la bande de Gaza et qu'ils veulent que [la vérité] reste cachée. »


Ghazi Hammad, ministre du Hamas et les responsables locaux des Nations Unies, ont rencontré les enquêteurs à la frontière.


L'enquête est dirigée par le juge Richard Goldstone, juif d'Afrique du Sud et ancien Procureur en chef des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda.

L'équipe comprend également Christine Chinkin, professeur de droit international à la « London School of Economics », Hina Jilani, défenseur des droits de l'homme originaire du Pakistan, et Desmond Travers, un ancien officier de l'armée irlandaise et expert international sur les enquêtes criminelles.


Selon une déclaration publiée par les Nations unies à Genève, les visites initiales initiale de terrain auront lieu au cours des cinq prochaines jours, avec d'autres visites en préparation.

La commission a été mise en place avec pour mandat « d'examiner toutes les violations du droit international, des droits humains et du droit international humanitaire qui pourrait avoir été commises dans le contexte des opérations militaires qui ont été menées dans la bande de Gaza au cours de la période du 27 Décembre 2008 au 18 janvier 2009, et que ce soit avant, pendant ou après ».


« Conformément à son mandat », dit la déclaration des Nations unies, « la mission mettra l'accent sur les violations, par toutes les parties dans l'ensemble du territoire palestinien occupé, y compris la bande de Gaza et la Cisjordanie et en Israël. »


Plus de 1400 Palestiniens, dont des centaines de civils, ont été assassinés au cours de l'agression de trois semaines en Décembre et Janvier.


Israël affirme que ses propres enquêtes internes sur des allégations de crimes de guerre sont suffisantes, mais les organisations des droits humains rejettent ce qu'elles qualifient de camouflages [de la vérité].


1° juin 2009 - Ma'an news Agency - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/en/index.ph...
Traduction : Info-Palestine.net

Commenter cet article