Israël torture encore et toujours

Publié le par ag94

Israël torture Ahmad Sa'adat, secrétaire général du FPLP

dimanche 22 mars 2009 - 06h:44

Comité Democrático Palestino - Chile



Israël soumet à la torture Ahmad Sa'adat, ecrétaire général du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) en prison, a rapporté mercredi le FPLP. Ahmad Sa'adat, Secrétaire général du FPLP

Dans cette déclaration, le FPLP a déclaré que « le Service des prisons israéliennes de la prison continue de transférer Sa'adat d'une prison à une autre, dans d'horribles conditions, étant donné son mauvais état de santé.
Il souffre de douleurs aux épaules et à l'estomac suite aux mauvaises conditions de détention qu'on rencontre dans les prisons sionistes. »

L'histoire d'Ahmad Sa'adat

À la demande expresse d'Israël, l'autorité palestinienne a arrêté et mis en prison Ahmad Sa'adat, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine - FPLP. En vertu de l'accord avec Israël, Sa'adat devra rester en prison à Jéricho sous la garde de militaires britanniques et américains.

Les motifs invoqués par Israël sont que Sa'adat est le chef du FPLP, dont un commando a tué le ministre israélien du tourisme, l'extrêmiste de droite Ze'vi Rehavam, en réponse à l'assassinat de l'ancien secrétaire général du FPLP Abu Ali Mustafa.

Pour les Palestiniens, [l'assassinat d'Abu Ali Mustafa] était une action terroriste, caractéristique des troupes d'occupation qui veulent liquider la résistance palestinienne et ses dirigeants.

Le 14 Mars 2006, les forces d'occupation israéliennes ont effectué une opération militaire de grande envergure qui a débuté tôt dans la matinée. Le but de l'opération était l'arrestation d'Ahmad Sa'adat, secrétaire général du FPLP et membre élu du Conseil législatif palestinien (PLC), ou Parlement, et de plusieurs militants du FPLP accusés du meurtre de Rehavam Ze'vi (ancien ministre israélien du Tourisme). L'opération qui a été menée avec des chars et des hélicoptères de combat, a tué 3 Palestiniens et fait plus de 50 blessés.

Curieusement, cette opération a été lancée 15 minutes après le retrait non attendu des observateurs britanniques et américains, dont le rôle était de protéger Sa'adat, conformément à un accord principalement à l'initiative des États-Unis. Israël, les Etats-Unis et des officiels britanniques ont nié toute coordination préméditée avec Israël. Toutefois, le ministre israélien de la Défense Shaul Mofaz, a déclaré au journal israélien Haaretz qu'il avait appris, juste avant l'opération d'Israël, le retrait des observateurs de la prison de Jéricho. En outre, il a indiqué que l'armée avait été préparée une semaine à l'avance pour prendre d'assaut la prison et kidnapper les prisonniers.


En 2002, sur les ordres d'Israël, l'ANP arrête Sa'adat

Le 15 Janvier, 2002, Ahmad Sa'adat, le nouveau secrétaire général élu du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), a été arrêté par les services de sécurité de l'Autorité nationale palestinienne sur les ordres d'Arafat (le chef palestinien décédé depuis) et emprisonné à Jéricho, sous surveillance britannique et américaine.

Le FPLP est un des principaux partis politiques et populaires en Palestine, c'est un parti de gauche, démocratique et laïc.

Ce fait inédit était dû aux exigences de Sharon et des États-Unis d'emprisonner les dirigeants de la résistance palestinienne. Des centaines de personnes ont été assassinées par ordre direct de Sharon, parmi eux, l'ancien secrétaire général du FPLP Abu Ali Mustafa, et des milliers d'autres détenus dans les camps de concentration israéliens, parmi lesquels on trouve des ministres, des parlementaires élus et des dirigeants sociaux et politiques, des femmes, des enfants, représentant plus de 11 000 prisonniers palestiniens qui luttent contre une occupation militaire étrangère et pour la liberté de leur pays.

Les troupes d'occupation sionistes commettent toutes sortes de crimes, atrocités et violations dans les territoires palestiniens, contre un peuple qui lutte pour son indépendance et sa liberté. Cependant, on ne comprend pas l'attitude d'Arafat et des actuelles autorités de l'ANP, de mettre en prison ceux qui luttent pour cette liberté. On ne comprend pas comment il est possible d'accepter les ordres des oppresseurs qui avaient à leur tête un criminel de guerre comme Sharon.

Bien que toutes les forces politiques et sociales de la Palestine et que la Cour Suprême de Justice elle-même aient exigé d'Arafat et, plus tard des autorités de l'ANP, la libération d'Ahmad Sa'adat et de ses camarades avant son enlèvement par les militaires israéliens, les exigences d'Israël ont été manifestement plus fortes que les demandes palestiniennes.

La lutte du peuple palestinien pour l'arrêt de l'occupation militaire de leurs terres s'appuie sur les résolutions de l'Organisation des Nations Unies - ONU - le Conseil de sécurité et toutes les autres règles du droit international et de la législation internationale. Toutefois l'hypocrisie internationale, le double standard et la prépondérance militaire sioniste-américaine, ont empêché l'application de la loi.

18 mars 2009 - PalestinaLibre.org - Vous pouvez consulter cet article ici :
http://www.palestinalibre.org/artic...
Traduction de l'espagnol : Charlotte

Commenter cet article