la Cisjordanie et le Mur de l'Apartheid

Publié le par ag94


samedi 28 février 2009 - 06h:44

David Arrabali - Mundo Obrero



En Cisjordanie on met en place un plan de ségrégation, qui consiste en la construction d'un Mur de l'Apartheid, qui représente 58% de la Cisjordanie, divisant ainsi la zone palestinienne en un système de groupes de bantoustans, réduisant les territoires palestiniens à 11%. Le Mur de l'Apartheid à Qalqilya... Une horreur absolue...

Le principal objectif de ce plan est de faire en sorte que l'identité palestinienne n'ait jamais d'autre frontière que celle avec Israël. Autrement dit, que la Palestine ne puisse jamais partager de frontière avec aucun autre pays du monde. Ainsi, on ne pourra changer aucun fait établi par Israël en ce qui concerne la terre et surtout l'implantation des colonies, qui, étant situées dans la Palestine occupée, sont illégales au vu du droit international.

Israël a changé la nature des territoires occupés depuis 1967. Plusieurs de ces opérations s'effectuaient depuis longtemps dans les zones où se trouvaient les communautés arabes palestiniennes et qui furent également isolées, de même que de nombreuses terres furent confisquées à leurs propriétaires palestiniens. On ne permet pas aux Palestiniens de créer ou de construire de nouvelles communautés sur leur propre terre. Seuls les Israéliens y sont autorisés.

Israël a construit un nombre immense de colonies et tente d'installer un nombre important de juifs israéliens dans les territoires occupés, ce qui est une violation de la Convention de Genève qui ne permet pas à la force occupante de changer la nature du pays ou du territoire occupé. Actuellement, ce processus de croissance des colonies dans les territoires occupés se poursuit.

Afin d'asseoir des colonies incrustées dans les territoires occupés qu'elle revendique comme les siens, Israël a commencé à établir et à construire des postes de contrôle ou "checkpoints", mais ceux-ci furent également conçus afin de bloquer et de contrôler le flux normal de la vie sociale et économique des Palestiniens, ou, ce qui revient au même : afin de détruire l'ordre de la structure sociale palestinienne.

L'objectif est d'affecter la nature complète des territoires occupés et de transformer une zone qui est palestinienne par le biais de corps étrangers que sont les colonies israéliennes, en une zone israélienne par des communautés palestiniennes, séparées les unes des autres comme si ces communautés palestiniennes étaient des entités extérieures dans le territoire israélien.

Ensuite, le deuxième pas fut la construction du Mur de l'Apartheid qu'Israël commença à construire dans les territoires occupés. Un mur qui serait 3 fois plus grand et deux fois plus haut que le défunt Mur de Berlin. Ceci n'est pas un mur qui vise à garantir la sécurité, mais un instrument pensé dans le but de s'approprier la terre. C'est un Mur qui servira à s'approprier 58 % de la Cisjordanie, afin de changer la nature du reste des territoires palestiniens, réduisant la grande majorité de la population à vivre dans des ghettos.

Le Mur en construction n'est pas construit sur la frontière, mais à l'intérieur de la Cisjordanie, occupant de la sorte de grands espaces, afin de s'approprier et d'annexer encore plus de territoires. La première partie du Mur est déjà terminée et construite dans les zones de Jénine, Tulkarem et Qalqilya. La seconde partie pénètre de 25 kms à l'intérieur de la Cisjordanie dans la zone de Salfit où est située la colonie d'Ariel.

Le Mur suppose l'enfermement de pas moins de 78 communautés palestiniennes, confinées de part et d'autre des grilles du Mur. Dans de nombreuses zones on peut observer la création de ghettos dans lesquels les communautés palestiniennes seraient enfermées par le Mur dans tous ses angles et directions, laissant seulement quelques portes qui s'ouvriraient uniquement quelques minutes chaque jour.

Ensuite vient la troisième partie du Mur, laquelle sera construite côté Est. A l'Est, il y aura un autre Mur, et le résultat immédiat de tout ce processus est la bantoustanisation, exactement la même méthode qu'on utilisa en Afrique du Sud avant la chute du système de l'Apartheid.

Ce que nous voyons ici c'est qu'il ne s'agit pas seulement de la création d'un mur. Ce que nous constatons ici, c'est qu'un processus débuta avec la construction des colonies, afin de poursuivre l'établissement d'un réseau de checkpoints ou de postes de contrôle et, plus tard, la construction du Mur.

Tout ceci a pour but d'annexer et de judaïser la majorité des territoires occupés de la Palestine.

Février 2009 - Mundo Obrero - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.pce.es/mundoobrero/mopl....
Traduction de l'espagnol : Assia B.

Commenter cet article